Faire l'autruche n'empêchera pas
le coup de massue !
S'informer pour... "penser global, agir local" !

L'environnement

Pétrole, exploitation outrancière des matières premières, multinationales : les conséquences du mode de vie des pays industrialisés sur la nature, l'environnement et notre santé sont multiples. Cette "facilité" de vie n'est pas gratuite : cela se retourne contre nous.

Link

Revitalisation des sols, Claude Bourguignon. (2005)

Pas besoin d'aller à l'autre bout du monde pour constater les conséquences sur l'environnement liées à l'industrie agro-alimentaire...

Claude Bourguignon est un ancien chercheur à l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), le bilan qu'il fait des sols de nos campagnes françaises est édifiant, le sont aussi les conséquences à venir...


Lien alternatif (Youtube)

LAMS, Laboratoire d'Analyses Microbiologiques des Sols. Lydia et Claude Bourguignon.

Link

Où va le monde ? Claude Bourguignon. (2010)

Au niveau local comme au niveau mondial, une prise de conscience de l'importance des sols est primordiale.

Claude Bourguignon : "Nous devons pratiquer un équilibre agro-sylvo-pastoral qui respecte la terre !"

"Quand l'humanité a décidé de travailler les sols, nous avons dégradé en 6000 ans, 2 milliards d'hectares de terre agricole ; c'est à dire que lorsque nous avons commencé l'agriculture, les déserts couvraient 11% de la planète, ils en recouvrent maintenant 32%.

Sur ces 2 milliards d'hectares de désert que nous avons créé, il y a 1 milliard qui a été créé juste au XXème siècle, c'est à dire qu'en un siècle, nous avons détruit autant de terres que 6000 ans d'agriculture qui nous ont précédés !"

Version with English Subtitles :

Claude Bourguignon - Where is the world heading ? part 1/2,

Claude Bourguignon - Where is the world heading ? part 2/2.

Claude Bourguignon - Protéger les sols pour préserver la biodiversité (2012)

Sur le même thème, lors des 2es Assises nationales de la biodiversité, Claude Bourguignon expose aussi quelques solutions pratiques (en fin de vidéo).
Pour plus d'infos et de solutions, aller à la page "Solutions avec le sourire..."

Link

Le mystère de la disparition des abeilles. (2012)

Enquête de Mark Daniels sur un désastre écologique mondial qui pourrait mettre en péril l'humanité toute entière. Interview Bernard Vaissière de l'INRA.

Aujourd'hui, un tiers de notre nourriture dépend directement de l'abeille, le pollinisateur agricole le plus important de notre planète. Or, depuis plusieurs années, des millions d'abeilles disparaissent. Pourquoi ?

Sur la terre comme dans les océans, la situation devient critique...

Link

Surpêche : la fin du poisson à foison ? (2013)

La croissance exponentielle de la pêche comporte de terribles conséquences pour les écosystèmes comme pour les populations. De la mer à l’assiette, cette enquête dévoile la face sombre de cette industrie et met en évidence la chaîne de responsabilités économiques et politiques à l'origine de ce désastre.

Sharkwater - Les Seigneurs de la mer. (2006)

Link

Le mythe du requin mangeur d'hommes est à déconstruire, car le massacre des requins a lieu dans une indifférence totale : durant les vingt dernières années, 90% des requins ont disparu ! Or, les requins sont au sommet de la chaîne alimentaire et jouent donc un rôle en terme de régulation des espèces marines...

"L'océan est le système d'entretien de la vie sur terre. [...] Le passé nous a montré que lorsque les océans se modifient, la vie sur terre en fait tout autant."

"L'animal dont on a le plus peur est aussi celui dont on a le plus besoin."

Les nouveaux seigneurs des océans :
requins ou bien méduses ? (2014)

Link

Extrait d'une conférence de Robert Calcagno et de Jacqueline Goy datant de mai 2014 - Maison des Océans Paris.

Le massacre des grands prédateurs, le requin mais aussi le thon, bouleverse l'équilibre des océans. Conséquence directe, les méduses prennent la place.

Ces animaux à l'apparence rudimentaire, tout droit venus du fond des temps, peuvent aujourd'hui nous causer de plus grands soucis encore, de la mort de baigneurs à l'arrêt d'une centrale nucléaire.

Non seulement les méduses sont particulièrement robustes, mais elles semblent idéalement conçues pour profiter de tous les déséquilibres que nous infligeons aux océans. Au point que l'homme apparaît un précieux allié à même de leur offrir, pour son plus grand malheur, le contrôle des océans.

Link

Menaces en Mers du Nord. (2018)

À la pollution des océans liée aux déchets radioactifs (voir le documentaire « Océans poubelles » de 2013), s'ajoute la pollution liée aux armes chimiques...

En mer du Nord et en Baltique, les Alliés ont volontairement coulé des navires transportant près de trois milliards de tonnes d'armes, chimiques et conventionnelles, produites lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, ces déversements restent méconnus mais les conséquences environnementales sont graves. Les barils qui les confinent mettent entre 80 et 100 ans à rouiller : ils commencent actuellement à diffuser leur poison dans la mer. Il suffirait que 16% des substances s'échappent pour éradiquer toute forme de vie pendant des siècles. Les scientifiques prédisent une catastrophe sans précédent... En Europe, la France est le pays le plus touché pour la période 1914-1918 ; et l'Allemagne pour la période 1939-1945. Entre ces deux pays, les fonds marins qui longent le littoral belge forment un vaste tapis de bombes toxiques. Alors que les autres pays européens et la Russie commencent à communiquer, pour échapper au cauchemar, la France refuse de lever le Secret Défense. Pourquoi et comment cette décision a-t-elle été prise ? Comment éviter la catastrophe ?


Lien alternatif (Youtube)

Un article à propos de ce documentaire : Plus de 3 milliards de tonnes de bombes chimiques présentes dans la mer du Nord et la mer Baltique.

Le traitement infligé aux animaux.

La conduite humaine face au monde animal est développée dans le documentaire TERRIENS (Earthlings) datant de 2005 et visible à la page Soumission, autorité et manipulation.

Link

Les produits de la mer et notre santé. (2013)

La surpêche n'est pas le seul impact de l'homme sur les océans. La pollution, par exemple sur les prédateurs au sommet de la chaîne alimentaire, a même contraint la Food and Drug Administration (FDA) américaine à rajouter le thon à sa liste des poissons à éviter en raison de leur forte teneur en mercure !

Plus généralement, le thème de la santé est développé à la page La santé.

Retour au menu.