Faire l'autruche n'empêchera pas
le coup de massue !
S'informer pour... "penser global, agir local" !

Les industries agro-alimentaires

Grâce au pétrole qui a permis le pillage des matières premières essentiellement depuis les années 50, des entreprises se sont tellement enrichies qu'elles dépassent le pouvoir d'un état. L'exemple des multinationales de l'agro-alimentaire est édifiant.

S'il ne fallait en citer qu'une : Monsanto !!

Les quatre vidéos suivantes sont respectivement une enquête journalistique sur cette firme, une étude indépendante sur les OGM et surtout un cours extrait de film suivi d'un documentaire entier sur le contrôle des semences agricoles.

(Les conséquences pour nos sols et plus généralement pour l'agriculture sont traitées dans la page suivante "L'environnement", celles qui concernent notre bien-être dans "La santé")

Et comment, dans ce chapitre, ne pas traiter du cas de ... Coca-Cola !?

Voici en tout cas 2 exemples qui tendent à montrer que le premier objectif de ces multinationales n'est pas de subvenir à nos besoins vitaux, ni leur première préoccupation notre santé...

Il pourrait être objecté que nourrir la population mondiale ne pourrait se faire sans les grandes industries agro-alimentaires, mais là encore l'argument ne tient pas. Le dernier lien vidéo compare l'agriculture biologique à l'agro-industrie...

Link

Le Monde Selon Monsanto. (2008)

Un documentaire signé Marie Monique Robin. Le monde selon Monsanto, industrie de mort et de destruction du vivant, multinationale des OGM, fabriquant de la dioxine (contenue dans le fameux agent orange)....

Link

OGM, Vers Une Alerte Mondiale. (2012)

Depuis 2008, le professeur Gilles-Eric Séralini et son équipe ont réalisé en secret une série de tests sur le maïs OGM NK603. Les résultats sont alarmants et portent un sérieux doute sur l'innocuité des produits génétiquement modifiés. Pendant deux ans, l'équipe a donc suivi le déroulement de cette étude indépendante, unique par son ampleur et sa durée et qui a bénéficié de moyens techniques et financiers exceptionnels. Gilles-Eric Séralini raconte les origines de sa recherche, la méthode suivie, les difficultés de l'opération, son financement, le secret nécessaire pour la mener à bien. Il commente et explique les images tournées tout au long de l'expérience.

Link

Le contrôle des semences (extrait de « Solutions locales pour un désordre global ») - Dominique Guillet. (2010)

Dominique Guillet : "Celui qui contrôle la semence, contrôle la totalité de la chaîne alimentaire, il contrôle l'humanité !"

Les semences hybride F1 en des mots très simples : avantages et inconvénients.

Kokopelli : Analyse du Catalogue Français du GNIS, 2011.

Une entreprise internationale régulièrement citée dans ce catalogue : Limagrain.

La guerre des graines. (2014)

Link

Vandana Shiva, comme Gandhi, prône la désobéissance : "S'ils pensent qu'ils peuvent breveter la vie, nous leur avons déjà dit que nous n'obéirions pas !"


Lien alternatif (Youtube)
Link

Monsanto - Kolibri. (2012)

En conclusion sur cette multinationale américaine N°1 de l'agro-alimentaire, un clip : Monsanto - Kolibri.

Link

Sous l'emprise du Coca - Les dessous de la mondialisation. (2016)

Au Mexique, Coca-Cola a acquis un pouvoir considérable. Dans le sud du pays, au Chiapas, l´un des états les plus pauvres, la multinationale américaine a fait main basse sur l´eau et sur la vie de ses habitants. Le Chiapas est considéré comme le réservoir d´eau du Mexique. Dans les années 80, la firme Coca Cola installe à San Cristobal de Las Casas sa plus grosse usine, qui emploie près de 300 personnes. Elle y pompe l´eau nécessaire à sa production, puisant directement dans la nappe phréatique de la ville jusqu´à en assécher certaines communautés alentours. Pour fabriquer 1 litre de Coca, il ne faudrait pas moins de 6 litres d´eau. Et les bénéfices de cette industrie ne semblent pas encourager les pouvoirs publics à affronter les problèmes de son réseau hydrique vétuste. Entré dans l´ALENA en 1994, le Mexique a suivi les pas des Etats Unis dans sa politique néolibérale. La multinationale américaine s´est ainsi immiscée partout. Pas un village qui ne soit labellisé aux couleurs rouges et blanches de la marque. Les Mexicains sont devenus les plus gros consommateurs au monde de soda et notamment de Coca-Cola. Lors des cérémonies et rituels mayas, la boisson gazeuse remplace désormais les boissons fermentées d´autrefois. Des conséquences sanitaires désastreuses en découlent : 70 % de la population, sevrée également à la malbouffe, est en surpoids. Le diabète est l´une des principales causes de mortalité. Face à ce fléau, certains habitants tentent se mobilisent et tentent de se réapproprier leur ressource naturelle. Un film de Julie Delettre produit par Wild Angle Productions.

Sous l'emprise du Coca Documentaire de 30min visible directement et uniquement sur la chaîne de Public Sénat (France) : Sous l'emprise du Coca - Les dessous de la mondialisation. (2016)

Voici une vidéo de 15min, qui reprend plusieurs points du documentaire publié par Public Sénat, et qui retrace également l'historique de l'implantation de la marque en rouge et blanc, au Mexique, « La COCAlonisation du Mexique » :

Un autre documentaire en 2013, "Coca-Cola, la formule secrète" informait déjà sur plusieurs aspects liés à cette firme. L'intérêt de ce documentaire n'était évidemment pas lié à la soi-disant formule secrète Coca-Cola. Dans un article du 6 mai 2014 publié sur FrancetvInfo.fr, l'auteur précise que la composition chimique du Coca-Cola n’a rien de secret. Depuis l’invention de la chromatographie et du spectromètre de masse, les chimistes connaissent sa formule exacte, au millionième de millilitre près. Pour chaque composant. Coca sait qu’ils savent ; et s’en fout. La légende est tellement plus belle que la vérité. Ses concurrents n’en diront rien : le marketing interdit de citer la marque de l’adversaire. La presse aussi se tait : trop peur de perdre un gros annonceur. Voici pourquoi le secret de ce secret reste secret. Ou presque.

Outre le Mexique, l'Inde est concernée également par ce pillage de l'eau par la firme. On apprend également dans ce documentaire de 2013, que le colorant noir du coca a été interdit dans certains États de l'Ouest américain, car il est reconnu cancérigène... et que l'Union européenne n'a pas jugé utile d'exiger une modification de la recette de la boisson, pour l'importation en Europe...

Documentaire en entier en français : Coca-Cola, la formule secrète.

Link

L'agriculture biologique produit autant sinon plus que l'agro-industrie. (2012)

En complément du film "LES MOISSONS DU FUTUR" de Marie-Monique ROBIN, voici l'interview d'un autre expert, réalisée par Marie-Monique Robin lors du tournage mais qui n'est pas intégrée au film. Il s'agit de l'interview de Catherine Badgley, paléoécologiste à l'université du Michigan. Elle a publié une étude comparative sur l'agriculture biologique et conventionnelle, en 2006. Après avoir épluché près de trois cents études scientifiques, réalisées dans cinquante-trois pays, elle a conclu que l'agriculture biologique avait la capacité de nourrir la population mondiale, sans qu'on ait besoin d'augmenter les superficies cultivées.


Lien alternatif (Invidio)

Quelques infos/liens supplémentaires sur ce sujet :

Le Monde [article payant] en 2019 :

« L’agroécologie peut parfaitement nourrir 10 milliards d’humains » : Pour l’agronome Marc Dufumier, l’agriculture doit tenir compte du fonctionnement de l’écosystème dans sa globalité.

Conférence de Marc DUFUMIER, professeur émérite (diffusée sur Youtube par ESA Ecole Supérieure d'Agricultures Angers) en 2017 :

Conférence Marc DUFUMIER : L'agroécologie pour nourrir l'humanité toute entière.

Lien alternatif (Invidio)

Le site Solidaire.org en 2017 « L’agro-écologie peut-elle nourrir le monde ? » :

Dans un rapport résultant de quatre ans de recherche internationale, plus de 400 scientifiques ont tiré des conclusions catégoriques : l’agriculture industrielle est nocive pour le climat, la santé, l’économie, le développement et l’environnement, et l’avenir, c’est l’agro-écologie. Même si, d’ici 2050, il faudra nourrir neuf milliards de gens.

Agriculture at a Crossroads: International Assessment of Agricultural Knowledge, Science and Technology for Development (IAASTD) Le fameux rapport de 2009 est à télécharger sur cette page du site des Nations-Unies Unep.org (rapport en anglais) :
Agriculture at a Crossroads : Synthesis Report
International Assessment of Agricultural Knowledge Science and Technology for Development (IAASTD) ; United Nations Environment Programme (2009)

L'Évaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles au service du développement (IAASTD) devait évaluer l'impact des connaissances, des sciences et des technologies agricoles passées, présentes et futures sur - la réduction de la faim et de la pauvreté, - l'amélioration des moyens de subsistance ruraux et de la santé humaine, et - le développement équitable, social, environnemental et économique durable. (Traduit avec www.DeepL.com/Translator) Lire la suite sur la page unep.org...

Retour au menu.